Rencontre avec: Mame Fatou Diop,Mme Sène,vendeuse d’articles locaux à la Cité de Fadia

Embed from Getty Images

Par Cheikh Ahmad Tidjane BA

Sacs en cuir, ensembles en wax, chapeaux de paille, chaussures, encens et autres objets divers, Mame Fatou Diop,a su entreprendre dans la vente d’articles à base de produits locaux. Pour elle, bien que ces produits soient de loin prisés par les sénégalais.es, elle y retrouve bien son compte. Sa boutique est remplie de produits d’artisans. De quoi rendre heureux tout amateur de la culture sénégalaise et de la sous-région.

RFL Sénégal:Depuis combien de temps exercez-vous ce métier?

Mame Fatou Diop: ”Cela fait une vingtaine d’années que j’exerce ce métier. Avec le soutien de mes proches, j’ai monté ma boite et je la tiens en marche depuis ce jour. Les articles que je vends ici sont confectionnés dans mon propre atelier et sont fabriqués à base de matériaux locaux. Avec le peu de moyens dont je dispose, j’ai engagé un cordonnier. Je prévois d’agrandir mon personnel. Les différents modèles d’articles tels que vêtements, chaussures, sacs, chapeaux sont exposés, vendus ou livrés”.

RS:Qui achètent vos produits?

MFD: ”Nos produits sont trés convoités par le public sénégalais. Cela se justifie par le nombre de commandes que l’on reçoit depuis des régions lointaines : Nguaye, Tiléne, Thiés…Pour les autres accessoires, paniers, calebasses, encensoir…je les achète via les marchés locaux. Les marchandises sont achetées de préférence par la diaspora et les touristes. Les affaires marchent à merveille”.

RS:Rencontrez-vous des difficultés a répondre à la concurrence internationale?

MFD: ”Bien vrai qu’on constate un délaissement des produits de la région au détriment des produits étrangers dû à un certain complexe, il y a beaucoup de client.e.s qui préférent les locaux. Que ce soit par souci d’esthétique ou de qualité, les produits sont stylés. La transformation et la vente de ces produits de chez nous est un atout économique que l’Etat doit aider à promouvoir. Si les produits occidentaux se vendent mieux que nos produits locaux, je croix que c’est tout simplement parce que nous ne disposons pas assez de moyens. La production locale est un privilège qui peut faire avancer notre pays”.

RS:À travers votre commerce, quels sont vos objectifs sur le long terme?

MFD: ”Nous sommes dans des démarches allant dans le sens d’un rassemblement ou d’une association pour nous faire entendre et réclamer des soutiens financiers et matériels. Notre seul objectif est d’élaborer des stratégies marketing fiables afin de promouvoir la production locale à l’échelle nationale et internationale”.

À l’instar de cette amazone, les rues de Dakar bondent de gens qui œuvrent pour la promotion de la consommation locale. L’écho reste le même : produire et consommer sont les seules alternatives susceptible de rehausser l’économie du Sénégal.

Contact:Boutique Mame Fatou Diop / Cité Fadia du Golf de Cambéréne en face de la boulangerie Bamba.

Leave a Reply